Finir en Beauté [es]

La pièce "Finir en Beauté" de Mohamed El Khatib, sera jouée ce mercredi 5 février à 20h30 à la Salle Verdi, dans le cadre du festival catalan "Temporada Alta de Gérone" qui se déploie sur Buenos Aires, Lima et Montevideo.

Dans Finir en Beauté Mohamed El Khatib (re)construit, seul sur scène, la douleur de l’histoire de la mort de sa mère, en partant d’entretiens, courriels, textes administratifs, documents et autres sources « réelles ».

Comme artiste résident de L’L (Endroit de recherche et d’orientation pour la création jeune à Bruxelles), Mohamed El Khatib développe un travail autour de l’écriture de l’intime et explore différents modes d’exposition anti-spectaculaires. Au cours de cette recherche, originellement intitulée Conversation, il s’est interrogé sur le passage de la langue maternelle (arabe) au langage théâtral, en se basant sur des entretiens avec sa mère. Le 20 février 2012, la mort de celle-ci (due à un cancer du foie) a détruit ces intentions. Cet « accident » a court-circuité son labeur jusqu’au moment où son travail et sa vie ont fusionné.

PNG

Finir en Beauté se centre sur la notion d’écriture de l’intime et les tentatives d’explorer les modalités du dialogue qui émergent de la notion de « décombres » : décombres d’une relation, d’une histoire, d’un paysage, de tout ce qui restera de nous ( « nous » c’est ici une mère et un fils après un évènement final comme la mort), ainsi que sur les restes d’une langue maternelle, d’un langage théâtral, d’une écriture (aussi bien en tant que contenu, que comme organisation de l’acte d’écrire).

Texte et conception : Mohamed El Khatib. En collaboration avec Fred Hocké et Nicolas Jorio.

Finir en Beauté

Festival Temporada Alta de Gérone
Mercredi 5 février - 20.30 horas
Salle Verdi - Soriano 914

Dernière modification : 03/02/2020

Haut de page