France-Uruguay : une rencontre de tous les jours

Sous le slogan « France-Uruguay : une rencontre de tous les jours » près d’un millier de personnes se sont réunis vendredi 11 juin, au Lycée Français de Montevideo, pour assister à la retransmission sur écran géant du match France-Uruguay au titre de la première journée de la Coupe du Monde.

Organisé par l’Ambassade de France et le Lycée Français « Jules Supervielle » afin de célébrer l’amitié qui lie depuis plus de deux cents ans la France et l’Uruguay, 600 élèves et près de 400 invités ont rempli l’établissement scolaire, lieu emblématique de cet attachement.

Une dizaine de minutes avant le début du match France-Uruguay, l’Ambassadeur de France, M. Jean-Christophe Potton, et le ministre de l’Intérieur uruguayen, M. Eduardo Bonomi, le premier des ministres dans l’ordre protocolaire, ont échangé les maillots des deux équipes nationales devant une trentaine de médias nationaux et internationaux. Le ministre, qui a prononcé un chaleureux discours, a salué l’initiative de l’Ambassade de France et du Lycée Français, insistant sur le symbole de cette rencontre. L’ambassadeur a, pour sa part, rappelé la longue histoire commune de l’Uruguay et de la France en matière de football, mais aussi en matière culturelle, politique et diplomatique.

Les enfants, installés sur des gradins et par terre, ont rompu le protocole avec leurs chants (« Allez les Bleus !! » et « Soy Céleste !! »), leurs perruques et leurs visages maquillés aux couleurs de la France et de l’Uruguay. Au moment des hymnes, élèves et invités ont chanté d’une seule voix l’hymne uruguayen et La Marseillaise. Les nombreuses personnalités invitées se sont rapidement laissé emporter par l’esprit festif des plus jeunes. Ainsi, ministres, haut fonctionnaires, représentants de la communauté française et journalistes ont-ils assisté tous ensemble et dans la bonne humeur à la retransmission du match sur deux écrans géants.

Une dizaine d’anciens joueurs uruguayens ayant joué en France, Ildo Maneiro (Olympique lyonnais, 1973-76), Ruben Paz (Matra Racing 1986-87), Venancio Ramos (RC Lens, 1984-87), Ruben Umpiérrez (Nancy, 1978-85) et Carlos Curbelo (Nancy 1971-80 et Nice 1980-88), parmi d’autres, ont eu l’occasion de commenter aux nombreux médias présents leurs impressions sur le développement du match.

Dernière modification : 10/08/2016

Haut de page