Pancho Graells - retrospective

Inauguration de l’exposition : jeudi 17 mars à 19H00
Rencontre avec des caricaturistes uruguayens : lundi 28 mars à 19H00

JPEG

Une enfance qui commence à Caracas au Venezuela avant de rejoindre Montevideo, en Uruguay. C’est en 1968, à l’âge de 24 ans que les premières caricatures de Pancho voient le jour dans l’hebdomadaire Marcha.

Il s’en suit de nombreuses publications dans divers journaux uruguayens, de Extra, De Frente, Ahora à la co-direction de l’hebdomadaire d’humour La Balota, Pancho reste fidèle à Marcha qui lui consacre sa page de caricature politique mais, en 1973 suite au coup d’Etat militaire,la dictature mettra fin à cette heureuse et forte collaboration en interdisant sa parution, définitivement.

A Buenos Aires Pancho reprend son souffle en publiant dessins et bandes dessinées dans le journal Noticias, les magazines Crisis et Satiricon lui ouvrent aussi leurs pages et c’est au Venezuela en 1975 que le journal El Nacional lui confie pendant plusieurs années les caricatures de politique internationale.

Au début des années 80 Pancho devient directeur artistique du magazine d’économie Numero, différentes publications étrangères s’intéressent à son travail de La Enciclopedia del Humour en Colombie au magazine Lui en France en passant par Proceso au Mexique, O Pasqim au Brésil ou encore Graphis Annual en Suisse, l’agence Cartoonists & Writers Syndicate de New York diffuse ses caricatures aux Etats-Unis.

En France où il vit depuis 1983, Pancho confirme sa créativité et son humour dans Le Monde diplomatique, Lire, Le Magazine littéraire, The Herald Tribune, Le Monde de la musique et très régulièrement dans Le Canard enchaîné et Le Monde où il interprète quotidiennement l’actualité de son coup de crayon.

Des éditions comme Le Seuil en France ou à l’étranger lui ont confié des couvertures de livres et, doucement, il laisse paraître au travers de ces portraits d’écrivains réalisés pour Le Monde des livres ou d’affiches diverses un travail de peintre jusqu’alors très peu dévoilé.

Des expositions de ces dessins lui ont été consacré à Paris, Montevideo, Rio de Janeiro, Buenos Aires, Copenhague, Caracas et, à découvrir, l’exigence de plusieurs années de peinture…

(source : http://www.pancho.graells.fr/pancho/Bio.html

Dernière modification : 18/03/2016

Haut de page