Projet Ensemble, un pas en Avant [es]

Le lundi 13 juillet, les autorités du CODICEN, avec à leur tête le président Robert Silva se sont réunies avec les ambassadeurs de France, Canada et Suisse et la représentante de l’ambassade de Belgique, pour une évaluation du projet pilote Ensemble d’enseignement du français dans les écoles publiques en Uruguay.

Lancé le 10 décembre 2018, dans le cadre du Plan Plurilingue Uruguay 2030, le projet « Ensemble » est appliqué dans 14 écoles de tout le pays et concerne plus de 700 élèves de 5ème et 6ème année de primaire. Son apport fut reconnu par toutes les personnes présentes, qui se sont félicitées pour les outils réalisés, tels que le manuel numérique pour la 5ème année ou les activités culturelles proposées par les ambassades francophones aux élèves.

Les autorités du Consejo Directivo Central (CODICEN) ont rappelé la priorité que représente pour l’Administration Nationale de l’enseignement Public (ANPE) l’apprentissage des langues étrangères et la continuité de l’enseignement su français, qui passera par l’obtention d’un certificat international DELF à l’école publique à travers une convention avec l’ambassade de France.

Intervention de l’ambassadeur de France, M. Hugues Moret

Monsieur le président, madame et messieurs les conseillers,

C’est un grand honneur monsieur le président de nous avoir invité, mes collègues francophones et moi même, à introduire cette séance de présentation du projet Ensemble devant votre prestigieux conseil.

Ce projet expérimental d’introduction du français dans le cycle primaire au niveau du 5 et du 6 dans 14 écoles à Montevideo et dans l’intérieur du pays résulte d’un accord signé il y a plus d’un an et demi entre le CODICEN, votre prédécesseur, et la France, la Suisse, la Belgique et le Canada.

Ce projet est unique en son genre et s’inscrit dans l’ambition de l’Uruguay d’atteindre au plurilinguisme à l’horizon 2030.

Cette ambition plurilingue est aussi au coeur de l’organisation de la Francophonie, dont nos pays sont membres.

Le plurilinguisme est aussi au coeur des enjeux modernes éducatifs et de politique culturelle internationale.

Maîtriser plusieurs langues c’est préparer nos jeunes et les générations à venir à la compréhension et à la complexité d’un monde interconnecté ; c’est lutter contre l’uniformisation et l’arasement des cultures.

Parler le français, c’est participer à une communauté linguistique de plus de 300 millions de locuteurs, sur tous les continents.

Parler le français, c’est aussi avoir accès aux cultures francophones, aux échanges économiques, scientifiques, les plus dynamiques, et avoir en commun dans les enceintes multilatérales une approche fondée sur les droits, la paix et la coopération. 

L’Uruguay est un pays où le français subsiste, où la langue continue d’être parlée et aimée, où la science s’exprime aussi en français comme à l’institut Pasteur de Montevideo par exemple, et dans de très nombreux secteurs : économiques, médical, culturels, sportifs et diplomatiques.

Notre ambition est de donner aux élèves du primaire ce premier accès, ces premiers rudiments et connaissance.

Notre ambition est d’ouvrir ces jeunes generations à une insertion internationale impérative. 

Notre ambition est d’innover dans les contenus pédagogiques et les formations.

Notre ambition est d’accompagner L’ANEP, et le département des politiques linguistiques, que dirige Aldo Rodriguez, -dont je salue l’intelligence, le dynamisme et la force de conviction- dans le développement de cette feuille de route linguistique et éducative. 

Notre ambition est de créer entre nos pays une coopération éducative, forte, puissante, imaginative et tournée vers l’avenir.

En fin d’année, une première évaluation sera faite de ces deux années d’expérimentation à travers une certification internationale en français que passeront tous les élèves concernés. 

D’ores et déjà je peux dire, pour ma part, que pour la France, ce projet Ensemble est un succès : succès éducatif, succès d’organisation, succès d’innovation.

Je laisserai à mes collègues et aux équipes des politiques linguistiques le soin de vous présenter le projet dans son détail. 

Je peux vous dire en tout cas que ce projet à placé les enjeux numériques et de formation au fondement de son développement. 

En un an et demi, ce projet, né de la rencontre entre la feuille de route éducative de L’ANEP, et l’engagement des quatre ambassadeurs francophones, s’est développé de manière fulgurante, fluide et résolue. 

Le surgissement de la COVID19 l’a ralenti.

Il va repartir maintenant avec une nouvelle vigueur !

Je voudrais terminer cette brève introduction par une remarque à titre national et qui concerne notre politique de certification internationale du français. 

Il y a un an Laura Motta et moi-même avions pris l’engagement personnel d’explorer rapidement le moyen que L’ANEP devienne centre d’examens de ces certifications internationales en français. 

C’est aujourd’hui quasi chose faite : nous sommes sur le point de conclure une convention entre L’ANEP et la France qui permettra en 2021 cette organisation tant recherchée.

J’espère être en mesure de signer, avec vous monsieur le président, cette convention avant la fin du mois de juillet.

Ce sera un beau pas en avant dans la voie de notre coopération éducative bilatérale. 

Mesdames et Messieurs les membres du CODICEN, monsieur le président, ce projet Ensemble d’introduction du français dans le primaire est, pour mon pays, pour nos pays, un succès et une fierté. 

J’espère que que vous pourrez lui assurer les moyens financiers, budgétaires, humains et pédagogiques de se poursuivre, et de s’étendre dans le pays et dans le cycle primaire pour les années à venir.

Vous pouvez compter sur notre engagement politique et diplomatique.

Vous pouvez compter sur les formidables professeurs de français qui le mettent en oeuvre.

Vous pouvez compter enfin sur l’experte internationale que la France a mis à la disposition de L’ANEP, et que je salue ici amicalement.

Je vous remercie. 

Miembros del CODICEN, Robert Silva (presidente), Dora Graziano, Juan Gabito, Juan Pérez y Oscar Pedrozo (consejeros)
Mme Joanne Frappier, M. Hugues Moret
Prof. Aldo Rodríguez, Mme Hyacinthe Porcher
Mme Jimena Villar, agregada económica y comercial de la embajada de Bélgica, M. Martin Strub, embajador de Suiza, Mme Joanne Frappier, embajadora de Canadá, M. Hugues Moret, embajador de Francia
Mme Dora Graziano, consejera, M. Robert Silva, presidente, M. Juan Gabito, consejero

Dernière modification : 07/08/2020

Haut de page